Engagement de la Fondation Roger Federer

En 2011, la Fondation Roger Federer et Action Aid Malawi ont lancé une initiative sur dix ans pour améliorer l’enseignement précoce au Malawi, l’un des pays les plus pauvres du monde. L’objectif est de changer de manière générale et durable le paysage de l’enseignement dans le pays. Le programme a pu être réalisé grâce au soutien exceptionnel et à long terme du Crédit Suisse.  Le programme d’un budget de 13 millions CHF se trouve à sa moitié et a déjà été évalué deux fois par des sources externes. L’orientation fondamentale a été conservée bien que certains éléments aient été modifiés ou renforcés.

Le programme sera développé jusqu’en 2020 dans un total de 80 régions, dans 8 districts du pays. Dans chaque région, une école préscolaire modèle est construite qui fait connaître les standards de l’enseignement précoce souhaités dans le pays et offre aux gens une référence. Cet environnement d’apprentissage est sûr, adapté aux enfants et stimulant, les éducatrices d’école préscolaire sont qualifiées et augmentent au maximum le potentiel des élèves, les enfants reçoivent chaque jour un repas équilibré et les parents sont intégrés à l’enseignement précoce de leurs enfants. Actuellement, c’est-à-dire à mi-parcours de l’initiative, 50 écoles préscolaires modèles de ce type sont déjà en activité.

Dans un deuxième temps, des écoles préscolaires satellites autour de ces écoles modèles ont été intégrées au programme. Par école préscolaire modèle, on compte déjà en moyenne cinq satellites. Celles-ci ne reçoivent cependant pas pour le moment tout le soutien au niveau des infrastructures dont bénéficient les écoles préscolaires modèles. Pourtant, nous espérons que les écoles satellites sont inspirées et motivées par ces modèles et tentent de s’en rapprocher de leur propre initiative. 

Les résultats suivants, qui ont été confirmés par une évaluation, ont été atteints :

  • Jusqu’à aujourd’hui, 47 000 enfants ont accès à des écoles préscolaires de qualité suffisante à très bien.
  • Dans un groupe de contrôle, le développement mental, cognitif et spirituel de 10% des enfants a été mesuré après avoir achevé leur parcours d’enseignement précoce. Au début du programme, 37% des enfants avaient atteint un développement correspondant à leur âge et réussissaient les tests correspondants. L’an dernier, ce taux était de 65%.
  • Les premiers enfants dans le programme se trouvent aujourd’hui dans la deuxième année de l'école primaire. Ici, on observe le développement d’un groupe contrôle de longue durée, pourtant on peut d’ores et déjà constater que 89% des enfants sortis de nos écoles préscolaires sont d’un niveau correspondant à la moyenne de classe ou supérieur. 24% d’entre eux comptent même parmi les meilleurs de leur classe d’âge. 
  • Les écoles préscolaires nouvellement créées ou rénovées ont convaincu les évaluateurs par la qualité des infrastructures. Elles disposent d’installations sanitaires adaptées aux enfants, de trois salles de classes avec du matériel pédagogique stimulant, d’une cuisine, d’une salle de stockage et proposent même une aire de jeux. Même l’approvisionnement en eau des écoles préscolaires répond aux standards.
  • Cet environnement d’apprentissage attractif a eu une grosse influence sur le taux de scolarisation, lequel a augmenté en moyenne de 614%. Même dans les écoles préscolaires satellites, le taux de scolarisation a triplé dans certains districts, dans tous les districts le taux a au moins doublé. 
  • Au début du programme, 95 des éducatrices des écoles préscolaires n’avaient jamais assisté à une formation sur l’enseignement préscolaire. Pour cette raison, l’étude de base avait estimé que la qualité de l’enseignement était basse. En moyenne, elle atteignait 33%. Aujourd’hui, l’ensemble des éducatrices d’école préscolaire sont diplômées d’une formation formelle et la qualité de leur enseignement est passée en moyenne à 75%. Les statistiques tiennent également compte des écoles préscolaires satellites qui doivent se contenter d’infrastructures bien plus simples que les écoles préscolaires modèles.
  • Les développements observés chez les parents sont impressionnants. Au début, en moyenne 30% des parents encourageaient activement leurs enfants à la maison, aujourd’hui ils sont 64% à s’investir activement dans l’enseignement précoce de leurs enfants et dans les écoles préscolaires, et à appliquer les mesures prescrites à la maison. 
  • Pas moins de 68% des communautés villageoises organisent régulièrement des repas nourrissants dans les écoles préscolaires et améliorent ce faisant le statut alimentaire des enfants. Cette valeur reste en-dessous des attentes, car les inondations de l’année dernière, ont posé un gros problème pour la sécurité alimentaire. Pourtant, l’engagement de la population est grand et les initiatives individuelles se développent, ce qui représente une condition essentielle au maintien et à la durabilité de la qualité atteinte dans les écoles préscolaires. D’après nos estimations, ce doit être le cas dans 80% des écoles préscolaires.

Notre partenaire d'implémentation ActionAid Malawi

Action Aid Malawi (AAIM) est une organisation non gouvernementale et nationale de développement, qui a été créé en 1990 au Malawi. Elle est membre de la fédération internationale comptant plus de 40 organisations nationales ActionAid dont le siège se trouve en Afrique du Sud. L’AAIM est une ONG à 100% locale, décide et agit de façon indépendante, et elle est dirigée par des collaborateurs locaux. L’AAIM concentre son engagement sur la lutte contre la pauvreté et est active dans 14 secteurs du Malawi. L’AAIM s'est spécialisée dans les secteurs ruraux et particulièrement éloignés. Elle travaille pour des programmes à long terme. L'intégration et la coresponsabilité des communautés locales sont des demandes particulières de l'AAIM. Comme organisation de conseil du gouvernement malawien, l’AAIM fait parler de cette couche de population exclue dans la capitale.


www.actionaid.org/malawi/

Carte

Faits Malawi

Population
15 Mio
Enseignement obligatoire
5-12 ans
Taux de scolarité
primaire 86%, secondaire filles 13%
Taux d'analphabétisation
38%
Alimentation
19% moins que 5 ans sont sous-alimentés

Galerie Photo