Offrir aux enfants un bon départ dans l’éducation

Depuis plus de trois ans, la Fondation Roger Federer est active en Namibie pour renforcer la qualité de l’éducation de la petite enfance dans les communautés vulnérables. Conformément à l’objectif du Développement durable 4.2, la Fondation se concentre pour les sept prochaines années sur le changement significatif dans la vie des enfants avant d’intégrer l’école primaire. Il est important de bien préparer les enfants à l’école et d’améliorer leur entrée à l’école. Cela signifie qu’ils devraient être sur la bonne voie en matière de santé, d’apprentissage et de bien-être psychosocial avant d’entrer à l’école primaire. La transition de l’école maternelle à l’école primaire est très délicate et pleine de défis pour les enfants: s’ils sont mal préparés à l’école ou mal intégrés dans leur nouvel environnement, ils ont de fortes chances de ne pas se développer correctement et d’abandonner l’école. La nouvelle initiative de la Fondation Roger Federer permettra d’améliorer non seulement la préparation des enfants à l’école, mais aussi la préparation de l’école pour les enfants. L’initiative est axée sur les processus et la création de ponts.

L’objectif principal de la nouvelle Initiative pour la préparation à l’école, qui a débuté en janvier 2018 et se poursuivra jusqu’à la fin de 2025, est d’assurer un bon départ dans l’enseignement primaire pour les enfants vulnérables âgés de trois à huit ans. À la fin de l’initiative, 80 % des filles et garçons namibiens auront accès à un enseignement de qualité en maternelle et seront donc prêts pour l’école primaire. En outre, l’initiative renforce le Gouvernement namibien dans le respect de ses obligations dans le cadre de l’objectif du Développement durable 4.2: «D’ici à 2030, veiller à ce que toutes les filles et tous les garçons aient accès à un développement de la petite enfance, à des soins et à une éducation de qualité en maternelle afin qu’ils soient prêts pour l’enseignement primaire ».

Le programme est co-parrainé par la Fondation Botnar Suisse. Le Conseil d’administration a approuvé un budget total de CHF 7 300 00 pour les sept années. Ses objectifs d’impact sont les suivants:

  • Accroître la participation des enfants à l’apprentissage organisé au moins un an avant leur entrée à l’école primaire.
  • Améliorer la préparation à l’école des enfants à l’âge d’entrée à l’école primaire.
  • Diminuer les redoublements dans les classes inférieures.
  • Diminuer les abandons scolaires dans les classes inférieures.
  • Mettre en place un système de suivi du développement de l’enfant et un système d’évaluation de la qualité (phase de transition).

Ces objectifs seront atteints en établissant des processus de responsabilité conjointe pour les apprenants précoces, en élargissant l’accès à des installations d’apprentissage précoce appropriées à l’âge et en améliorant les compétences des éducateurs en matière d’apprentissage précoce. Nous sensibiliserons et engagerons toutes les parties prenantes concernées afin d’améliorer la préparation scolaire des enfants avant leur entrée à l’école primaire, d’établir des processus de transition sans heurts et de veiller à ce que les écoles soient mieux placées pour accueillir les jeunes apprenants. Un échange établi entre les éducateurs les sensibilisera aux besoins des enfants dans la phase de transition. Un système de surveillance des enfants permettra de suivre le développement des enfants et de répondre à leurs besoins individuels. L’ensemble de ces mesures contribuera à un meilleur départ dans l’éducation et soutiendra un environnement où les enfants vivant dans la pauvreté sont capables de prendre leur avenir en main et de le façonner activement.


Partenaires d’exécution

Saide

Saide est notre partenaire de mise en œuvre pour le développement du kiosque d’apprentissage des jeunes enfants. L’organisation est une organisation non gouvernementale, basée à Johannesburg qui mène des projets dans toute l’Afrique australe. Saide a pour tâche de contribuer à l’élaboration de nouveaux modèles d’enseignement ouvert et à distance qui s’accordent avec les valeurs, les principes et les objectifs des systèmes éducatifs en évolution dans la région de l’Afrique australe.

LifeLine/ChildLine Namibia (LLCL)

Lifeline/Childline est l’un de nos partenaires pour le projet pilote opérationnel. L’organisation travaillera avec un total de 90 centres des DPE et 45 écoles primaires. LLCLL est une organisation de bienfaisance enregistrée dont le but est «d’améliorer la sécurité, la santé et la résilience des enfants, des familles et des communautés en Namibie. Il gère un centre national de conseil à Windhoek, qui gère différents services de conseil par téléphone, par SMS et en ligne pour l’ensemble de la population de la Namibie».

www.lifelinechildline.org.na

Church Alliance for Orphans (CAFO)

L’autre partenaire pour le projet pilote opérationnel de sensibilisation est CAFO. Il travaillera avec un total de 60 centres des DPE et 30 écoles primaires. CAFO est une organisation de bienfaisance enregistrée et un Trust. La vision de CAFO est que tous les enfants en Namibie aient l’opportunité et soient habilités de tirer parti de leurs talents. CAFO se concentre sur le développement de la petite enfance depuis 2013.

Carte

Namibie Faits

Population
2.3 Mio
Enfants de moins de 5 ans
14%
Enfants (0-4 ans) ne participant pas aux programmes intégrés des DPE
87%
Enfants non scolarisés dans l’enseignement préscolaire
60%
Enfants vivant dans la pauvreté
34%

Galerie Photo